Carnet

louis browaeys alumni agroparistech
Vue 730 fois
19 mars 2021
Louise BROWAEYS Ingénieur Paris Grignon (2005)

Portrait - Louise Browaeys (PG 05), ou l’art de créer son activité aux couleurs de ses passions

Louise Browaeys (PG 05)

Rencontrer Louise, c’est rencontrer une énergie solaire et vibrante, une énergie qu’elle tire de ses multiples facettes :  ingénieure agronome, consultante RSE, facilitatrice, auteure d’essais et écrivain : son premier roman, La Dislocation, sort en août 2020 (ed. Harper Collins).

De l’agriculture biologique… Aux organisations

Chez Louise, la graine de l’agronomie et du lien à la nature vient de l’enfance : « je suis fille de parents pépiniéristes, née à côté de Nantes, sur les bords de Loire. J’ai grandi dans le grand jardin, sous les arbres, parmi les fleurs, ce qui m’a donné envie de faire une école d’agronomie ». Très tôt concernée et attirée par la question agricole, le fait de nourrir, et le lien entre l’harmonie du paysage et celui de nos assiettes, Louise s’est orientée en sortant de l’INA-PG en 2008, vers l’agriculture biologique. En intégrant les équipes d’INTERFEL (interprofession des fruits et légumes), elle voulait « en savoir plus sur cette pratique qui me semblait intelligente et féconde ». Elle rejoint ensuite le Synabio où elle découvre le monde des organisations en faisant du conseil en RSE pour les entreprises de l’agro-alimentaire bio.

Vers son hybridation

« Nourrie de toutes mes observations et connaissances agronomiques, j’ai commencé à tisser des liens entre permaculture au jardin et permaculture humaine, qui reprennent les mêmes thèmes de diversité, d’abondance frugale, d’interconnexions, de joie et de plaisir, de recyclage, d’innovations, de nouvelles utilisations des énergies, des matériaux et du travail ». Autant de sujets que Louise a continué de broder pour en faire son activité multi-facettes au service des organisations. En janvier 2017, Louise se lance en tant qu’indépendante pour vivre toutes ses passions en même temps, responsabilité d’entreprise, permaculture et littérature : « je ne voulais plus choisir, je voulais conjuguer toutes mes activités, remplacer les « ou » par des « et » ».

« Les agronomes sont les facilitateurs du paysage »

Louise reconnait que sa formation d’ingénieure agronome joue un rôle clef dans son parcours et dans la façon dont elle jongle entre ses postures de facilitatrice, conférencière, formatrice, écrivain : « Ma formation d’agro m’aide pour appréhender la complexité et les différentes échelles, et pour me laisser traverser par le vivant, sans chercher à le figer dans une grille de principes. Les agronomes sont les facilitateurs du paysage et les facilitateurs sont les agronomes des organisations ! ».

 

Portrait réalisé par Fabienne Cottret (R 01) pour Planète Agro n°7



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une annonce